Les substituts de repas font-ils vraiment maigrir ?

 

Conditionnés dans des packagings plus attrayants les uns que les autres, les substituts de repas sont souvent une énigme pour ceux qui veulent perdre du poids. Est-ce que c’est bon ? Est-ce que ça fonctionne? Ils promettent une perte de poids et une amélioration de la silhouette… Mais est-ce sans danger pour la santé ? Voici les réponses à vos questions à propos des substituts.

Qu’est-ce qu’un substitut de repas ?

Avant de savoir ce qu’il en est vraiment, voyons d’abord ce qu’est un substitut de repas. Au départ, il a été fabriqué afin de permettre d’alimenter facilement les patients qui ne pouvaient manger ou n’éprouvaient aucune envie d’avaler quelque chose dans les hôpitaux.

Les professionnels en alimentation et en esthétique se sont ensuite aperçus qu’on peut aussi s’en servir pour limiter la quantité de calories ingérées par le corps. Le produit est donc devenu l’un des moyens qui permettent de lutter contre le surpoids et l’obésité. Aussi, d’autres types de substituts de repas dédiés à la perte de poids ont été fabriqués et vendus en pharmacies ou dans les boutiques d’alimentation générale.

Que contient-il ?

Un substitut de repas se compose généralement d’ingrédients à base de protéines, de glucides, de lipides, de vitamines et de minéraux. Il contient aussi des colorants, des arômes artificiels et des agents de conservation. D’autres types élaborés à base de composants plus naturels existent aussi parmi lesquels les consommateurs peuvent choisir ce qu’il leur faut. Quoi qu’il en soit, ils sont tous vendus en barre, en poudre ou en liquide, tout un chacun pouvant choisir le conditionnement qui répond à ses besoins. Chaque portion ne renferme en général que 300 calories, 20 g de protéines, 10 g de matières grasses, 40 g de glucides et 3 g de fibres au maximum.

Comment fonctionne-t-il ?

La consommation de substituts de repas se fait dans le cadre des régimes amincissants qui recommandent le suivi d’un menu préétabli. Celui-ci totalise en général 1 200 à 1 500 calories par jour, certains arrivant même à 2 200 calories. Ces programmes alternent les aliments naturels riches en protéines et en fruits et légumes avec les substituts de repas.

Ce type de régime préconisant plutôt un changement des habitudes alimentaires sans réduire drastiquement les quantités est de plus en préconisés par les spécialistes, c’est ce qu’ils conseillent par exemple sur le site muscle-up.

Ils préconisent aussi le suivi du principe des combinaisons alimentaires. Lorsque l’objectif en perte de poids est atteint, on ne remplace plus qu’un seul repas par un substitut. Cela permet de maintenir le poids idéal sans risquer d’en reprendre. En effet, relativement peu caloriques, mais contenant suffisamment de macronutriments, ils diminuent l’apport quotidien en calories sans que la personne qui en consomme ait perpétuellement faim.

Combien de temps doit-il être consommé ?

Grâce à leur conditionnement principalement liquide mais non moins consistant, les substituts de repas font ainsi durer la satiété et empêchent le grignotage intempestif. Il est toutefois proscrit d’en consommer sur le long terme, car quoique complets, ils ne remplacent pas réellement une alimentation saine et équilibrée. Aussi, il est conseillé de ne pas en consommer au-delà d’un mois. On peut cependant en prendre occasionnellement, en cure, avant un gros repas ou lorsqu’on n’a pas le temps de prendre son déjeuner.

Oui, les substituts de repas font maigrir

Au vu des caractéristiques et du fonctionnement des substituts de repas, on peut affirmer que oui, leur consommation favorise la perte de poids, à condition de respecter les recommandations de consommation. Une récente étude menée dans ce sens a d’ailleurs permis de le prouver. Il s’agit d’une expérience qui a permis à des volontaires de perdre 2, 5 % de leur IMC moyen, soit 2, 1 kg après avoir consommé des substituts de repas pendant un mois. Ces personnes ont ainsi perdu des centimètres de tour de taille, de la hanche, des cuisses, etc.

Join The Discussion